Des lycéens bravent l’interdiction de passer le bac en breton

TNrmPZCkEvKPbhT-800x450-noPad

En français plus bas

BAK E BREZHONEG

D’ar Gewener 22 a viz Even 2018, tremenet o deus 15 lisead Diwan arnoedenn war ar matematikoù e brezhoneg kuites da vezañ ket notet.

Displeget eo bet o dibab ganto :

O c’houzout mat ar pezh a reomp ha goude bezañ bet klasket gant kement amoug a zo da lakaat hor gwirioù hag hor goulenn da dalvezout,

En anv ar remziadoù da zont,

Ne c’hallomp ket chom hep ober un dra bennak.

Ni : Luca Rault, Tangi Ar Rouzo, Ismael Morvan hag izili all ar c’henstroll « Bak e brezhoneg », a zibab tremen arnodenn matematikoù ar vachelouriezh en brezhoneg ar bloaz-mañ.

Digarezioù pleustrek ha poellek a zo evit displegañ dibab an danvez : an niver a reizherien brezhoneger barrek war ar matematikoù a zo bras a-walc’h evit kaout ur reizhadenn just.

Emskiant deus pouez an dibab-se, hon eus dibabet, e fin hor c’hursus dre soubidigezh, ober ar pezh a sonjemp ha lakaat hor ober da vont gant hor mennozhioù. Abalamour da se hon eus dibabet tremen an arnodenn matematikoù gant ar yezh a implijomp en danvez-se abaoe 15 vloaz. Ar c’helenn-se a zo disoc’h strivoù kelennerien ha liseidi. An traoù evel m’emaint hiziv an deiz, da lâret eo, tremen an arnodenn en galleg, daoust deomp bezañ bet desket en brezhoneg, a zo, evidomp, diboell da vat.

Reishoc’h c’hoazh eo hor stourm pa c’houvezer o deus al liseidi euskarat heuliet ur c’hursus dre soubidigezh gante, ar gwir, abaoe 2012, da dremen an arnodenn matematikoù en o yezh, ouzhpenn d’an arnodenn istor-geografiezh. An diforc’h splann-se a zo direizh kenañ. Keodedourien deus ar memes bro omp, goulenn a reomp kaout ar memes gwirioù, pe vefer euskarad pe breizhad.

Hor yezh, hag a zo bet anavezet e 2011 gant an UNESCO evel en « dañjer bras », a zo gwarezet gant ur garta european peurwiriekaet gant 25 stad. Anavezet ha gwarezet eo hor yezh er vonreizh c’hall evel ul lodenn eus glad Bro-C’hall. Estreget bezañ kelennet pe komzet e rank ur yezh bezañ evit chom bev. Ret eo dezhi kaout he flas er gevredigezh, dre dremen arnodennoù ofisiel en brezhoneg da skouer.

Ar bloaz-mañ a zo evidomp an tremen d’an oad gour. Ar gevredigezh a c’hortoz diouzhimp e vevfemp evel keodedourien kiriek hag a-du gant o zalvoudoù. Se eo ar pezh a reomp.

Setu perak, dre dever keodedad e skrivfomp hor arnodenn matematikoù en brezhoneg. Gant ar gouarnamant an hini eo omp bet rediet d’ober an dra enep lezenn-se, met reizh penn da benn. Spi hon eus e vo broudet evel-se ar stad c’hall da vont e-touesk ar stadoù european all hag e lakao e pleustr an diarbennoù a zo ret evit difenn an talvoudoù a ra deus Bro-C’hall, hervez ar pezh a vez lavaret, bro an Ingalded, ar Vreudeuriezh ha dreist-holl, bro ar Frankiz.

Setu ma pedomp pep hini ac’hanoc’h da souten ac’hanomp !

Klikit amañ evit soutenn al liseidi. (Sinadeg war al lec’hienn change.org)

BRETAGNE_INFO_Bak_E_Brezhoneg_Bac_En_Langue_Bretonne_BZHG_Lycee_Baccalaureat_Breton_BZH_Diwan_Lise

LE BAC EN BRETON

Vendredi 22 Juin 2018, 15 lycéens de Diwan ont passé leur épreuve de mathématiques en breton au risque de ne pas être notés.

Ils expliquent :

En parfaite connaissance des conséquences de nos actes et après avoir usé de tous les recours à notre disposition pour faire valoir nos demandes et nos droits,

Au nom des générations futures,

Nous ne pouvons rester dans l’inaction.

Nous : Luca Rault, Tangi Ar Rouzo, Ismael Morvan et le reste des membres du comité « Bak e brezhoneg » faisons le choix de passer l’épreuve de mathématiques du baccalauréat en breton cette année.

Les mathématiques ont été choisies pour des raisons logistiques et matérielles : le nombre de correcteurs bretonnants étant suffisant pour assurer une juste évaluation.
Arrivant au terme de notre cursus immersif et conscients de l’importance des enjeux, nous avons décidé de mettre nos actes en cohérence avec nos idées. C’est pourquoi nous avons choisi de passer l’épreuve de mathématiques dans la langue qui nous a été enseignée depuis quinze ans. Cet enseignement est le fruit des efforts des lycéens et de leurs enseignants. La situation actuelle ; composer en français alors que nous avons été formés essentiellement en breton, nous semble en effet d’une grande incohérence.

Notre action est d’autant plus justifiée que les lycéens ayant suivi un cursus immersif en basque ont obtenu le droit depuis 2012 de passer en plus de l’épreuve d’histoire-géographie, l’épreuve de mathématiques en langue basque. Cette différence flagrante constitue une injustice. Citoyens du même pays, nous revendiquons pour tous les mêmes droits, bacheliers basques comme bretons.

Notre langue, reconnue par l’UNESCO en 2011 comme étant « sérieusement en danger » est protégée par une charte européenne ratifiée par 25 États. Cette même langue est reconnue et protégée au sein de la constitution française en qualité de patrimoine de France. Par ailleurs, il ne suffit pas de parler une langue ou de l’enseigner pour qu’elle vive. Il faut lui donner une réelle place dans la société et cela passe aussi par les examens.

Cette année est celle de nos 18 ans, un passage vers l’âge adulte. La société attend de nous que nous agissions en citoyens responsables et fidèles à nos valeurs. C’est le sens de notre démarche.

C’est pourquoi par devoir citoyen nous rédigerons notre épreuve de mathématiques en langue bretonne, espérant par cette action légitime, à laquelle nous a contraint notre gouvernement, inspirer l’État français à rejoindre le concert des États européens en prenant les mesures qui s’imposent afin de défendre les valeurs qui font de la France le pays porteur de l’Égalité, de la Fraternité et enfin et surtout de la Liberté.

Nous invitons donc chacun d’entre vous à nous soutenir !

Cliquez ici pour soutenir les lycéens. (Pétition sur le site change.org)

 

Consultez les articles parus dans la presse sur le sujet :

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s